[ jeu du commerce ] Je joue et j’apprends les nombres de 1 à 9 – Cycle 1, Cycle 2

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Je joue et j’apprends les nombres de 1 à 9 du commerce

Domaine :

Compétences :

Proposé par : Adam Craponne

Nombre d’élèves : en petits groupes
Durée d’une partie : de 10 minutes à 15 minutes
Organisation : avec le maitre PUIS en autonomie
Mise en place – installation : très rapide

Avis : « Je joue et j’apprends les nombres de 1 à 9 » est composé d’un livre de 48 pages et d’un jeu de cartes, le tout illustré par Pepillo ; il est paru chez Nathan en 2017. Soit on fait de l’apprentissage des mathématiques, soit on fait découvrir la lecture, il n’est pas bon de mélanger les deux avec des enfants de niveau de GS.

Ainsi page 24, on montre le « P » en position couchée dans sept car on ne l’entend pas. On arrive au comble, lorsque l’enfant demande à sa mère d’écrire « lapin » de deux façons différentes et qu’après avoir écrit LAPIN, elle ne propose pas « lapin ». On se demande d’ailleurs comment une mère si peu fine a pu faire un enfant si doué qui en est à dire au sujet du mot « six » qu’ « il se termine par un x. Pourtant, on ne dit pas sixe, mais sisse ». Il a déjà tout le code alphabétique !

Alors que l’enfant en serait déjà au niveau de l’addition, puisque pour faire 5 il représente 3+2, pour faire 7 il fait 5+2, son « imbécile de mère » veut lui apprendre les nombres. D’ailleurs, la mère est tellement idiote qu’elle voit sept barres quand il y en a huit (pages 22-23).
La dissertation page 11 autour des cinq bonnes choses passe bien mal même si ce sont de pâtisseries dont il s’agit. Pour la notion de nombre pair, il est évident que si on entend travailler les nombres de 1 à 9, elle n’a nulle place ici.

On lit en couverture de l’ouvrage « La méthode de la pédagogue des mathématiques Stella Baruk ». Stella Baruk est née en 1932, et on peut douter qu’elle ait réellement patronné un discours aussi brouillon ; se servir de son nom en laissant croire qu’elle est l’auteure de cet opuscule pose problème. L’une des causes de l’échec en mathématiques est pour cette dernière, l’absence de sens que met l’élève dans le discours qu’on lui fait tenir. Certains passages du livre font penser qu’on est ici tout-à-fait dans ce genre d’écueil.

Le contenu global est intéressant par l’idée de faire représenter un nombre avec les doigts (et heureusement toujours sur le modèle « 5+ quelque chose » pour les nombres de 6 à 9), en constellation, avec des buchettes, en chiffres et en lettres (de trois façons minuscules d’imprimerie, minuscules cursives et majuscules d’imprimerie). Là encore, il est bon de savoir si on fait de la lecture ou des mathématiques, vu le niveau supposé de l’enfant les majuscules d’imprimerie aurait relevé du meilleur choix.

C’est à un adulte de lire les textes qui sont globalement bien copieux et qui demandent des qualités pédagogiques pour faire passer leur sens et évaluer tout ce qu’il ne faut pas lire (pour que l’enfant n’ait pas l’impression qu’on lui raconte parfois des choses dont il ne comprend strictement rien) que je doute les parents auront.

L’idée portée par le jeu de cartes est intéressante, à savoir faire associer une représentation d’un nombre à une autre. Ainsi on a : 2, deux, DEUX, deux en constellation, deux baguettes rapprochées, deux baguettes distantes, deux objets ou animaux. Toutefois on a trois représentations sur une carte, ce qui est évidemment trop, une aurait suffit et avec deux on restait dans le compréhensible par l’enfant. On demande à ce dernier de faire des paires avec des représentations équivalentes soit pour le haut, soit pour le milieu, soit pour le bas. Pour ajouter du sel, on invite à tenir compte qu’avec deux chiens on peut faire 2 ou 8, de même avec trois oiseaux on peut compter 3 mais aussi 6 en comptant dans le second cas les pattes.

Personnellement j’ai recyclé ce jeu de cartes en jeu de dominos en faisant abandonner la représentation du milieu (là pour faire joli). On ne s’occupe que du haut et du bas et on associe par exemple 6 et six baguettes distantes. (laissez votre avis dans les commentaires)

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.