[ Manuel ] Regarde, je lis ! Méthode de lecture syllabique et visuelle – Cycle 2

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
2.4/5 (10 votes)

Regarde, je lis ! Méthode de lecture syllabique et visuelle

Domaine : lecture

Cycle : Cycle 2

Niveau : CP

Proposé par : Adam Craponne

Avis :Ceux qui terminent leur carrière comme instituteur (ou professeur des écoles) dans la fin des années 2010 pourront trouver de la nostalgie à retrouver un manuel de lecture aussi bon que là-bas. Le « là-bas » n’étant pas l’Algérie dont la guerre venait de prendre fin au temps de leur enfance, mais justement ce temps de leur propre passage au CP. L’ouvrage « Regarde, je lis ! Méthode de lecture syllabique et visuelle » est paru chez Nathan en 2016, il compte 96 pages.

Ils y retrouveront le charme de faire lire des syllabes que l’on ne rencontre jamais ou quasiment jamais en français comme « quau » (page 50) ou « queau » (page 51), « dœu » (page 52), « jeur » (page 53), « prui » (page 54)… On voit qu’on en trouve à toutes les pages. Personnellement mon préféré c’est « jeur » car faute d’avoir introduit le « g » faisant le son [ʒ] on ne propose pas « geur » page 53 et quand on étudie ultérieurement « g » faisant le son [ʒ] on ne donne pas non plus « geur » à lire. Il est vrai que cette syllabe « geur » ne se rencontre que dans une petite centaine de mots dont un gros paquet sont du vocabulaire d’un enfant de six ans (« nageur », « déménageur », « rougeur »…).

Autre retour vers les Trente Glorieuses, les lettres finales muettes sont indiquées en gris, alors que les autres lettres du mot sont en noir. Certes le contenu des phrases proposées a évolué, ainsi loi Evin oblige on est passé pour la lettre « p » de « Papa fume sa pipe » à « Papi a été pirate » (page 28), mais y-a-t-on gagné en réalisme, j’en doute. En face un phrase syntaxiquement fausse, car nécessitant un français un complément d’objet, à savoir « Elle a bâti ».

Dès la onzième leçon, on a une puis ensuite plusieurs petites phrases à lire. À partir de la page 40, on offre une petite histoire. Ne pas avoir proposé une illustration en rapport avec le contenu rend la lecture de ce texte bien sélectif.

En pages finales, on a quelque chose d’original à savoir un arbre avec plusieurs branches, pour la famille « o », on au bout de chaque branche le son « o », le son « ô », le son « eau », le son « au ». Deux remarques : premièrement on aurait gagné à généraliser avec tous les sons s’écrivant avec plusieurs graphies comme [k] ou [s] et ensuite j’ai été gêné que l’on parle toujours de son quand il s’agit de graphie. Le pompon revenant à la phrase : « le son h ne se prononce pas » (page 62). Il faut quand même ajouter que lorsqu’on parle d’un son, on le met dans une bulle de BD. À une affirmation comme celle-ci (ce modèle est systématiquement reproduit) :
« Le son ç se prononce comme le son s »
j’aurais préféré :
« La lettre ç donne le son s »

Un cahier d’écriture « Regarde, je lis !: cahier d’écriture » va avec la méthode, il y manque une certaine attractivité ; on aurait pu mettre des dessins et des exercices d’écriture sous forme ludique. Le cahier d’exercice « Regarde, je lis !: cahier de lecture », largement illustré, proposé en prolongement, offre des exercices variés et pourrait, vu son grand intérêt, être utilisé avec des élèves de début de CE1 qui ont perdu pendant les vacances quelques connaissances dans un ensemble déjà mal assuré. L’auteur Éric Battut est de treize ans le cadet du célèbre illustrateur homonyme ; le premier a donné nombre d’ouvrages chez Retz.

 

Outils disponibles : manuel élève

 

[ Manuel ] Regarde, je lis ! Méthode de lecture syllabique et visuelle - Cycle 2, 2.4 out of 5 based on 10 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.