[ Album ] Au feu les pompiers – Cycle 1, Cycle 2

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
1.5/5 (10 votes)


Au les

Auteur : Élodie Nouhen

Genre :

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : pompiers, , feu,

Avis : L’auteure nous en fait voir de toutes les couleurs en enrichissant la version traditionnelle de cette comptine venue d’outre-Manche. Les fonds généralement ocres des illustrations renvoient bien aux sinistres en cours et les personnages sont en surimpression dans un décor qui a été gratté.
Ce qui pose problème est le contenu du récit. La narratrice reprend les paroles habituelles :
Au feu, les pompiers,
V’là la maison qui brûle !
Au feu, les pompiers,
V’là la maison brûlée !

C’est pas moi qui l’ai brûlée,
C’est la cantinière,
C’est pas moi qui l’ai brûlée,
C’est le cantinier.

Elle glisse la présence d’une femme aux belles robes colorées ; cette dernière est accompagnée par son petit chien. Si c’est un texte devenu résistant par l’ajout qui est fait ici, il ne va pas plaire pour autant à Catherine Tauveron et à beaucoup d’enseignants. Des élèves qui ont bien compris ce qu’est un texte résistant vont se faire un plaisir de l’expliquer à d’autres.

En effet après avoir accuser le jardinier et la jardinière d’avoir brûler un petit bois, une sœur et le curé d’avoir brûler l’église, oncle Jules et oncle André d’avoir brûlé un chien (idée qui blessera plusieurs élèves), le texte se poursuit par
« C’est pas moi qui l’ai brûlé,
Mon joli derrière,
C’est pas moi qui l’ai brûlé,
C’est mon p’tit pompier ».

Le dessin, qui accompagne ce dernier texte, présente la dame habituelle d’humeur très folâtre dans le camion de pompiers avec un gendarme certes avec chemise mais sans pantalon ! On y ajoute une nuée de cœurs et un chien sur deux pattes en train de tenir un immense tuyau. Il n’est pas impossible qu’avoir rigolé un bon coup devant la situation finale, des enfants habitués à émettre des hypothèses avancent que la dame a mis le feu partout et a accusé les autres de façon à ce qu’un pompier vienne s’occuper de sa … la partie la plus charnue.

La conclusion serait-elle que l’enseignant peut, s’il le désire, introduire deux mots de vocabulaire qui ont justement une rime commune : « pyromane » et « nymphomane » ? Personnellement je doute qu’il le fasse. Il m’a semblé préférable de signaler tout cela pour éviter la mauvaise surprise que j’ai eue en ayant mis des enfants sur cet album.

« Au feu les pompiers » d’Élodie Nouhen. Didier jeunesse, 2003 et 2010.
(laissez votre avis dans les commentaires)

Résumé : Il s’en passe des choses, dans cette ville ! Bizarre, bizarre ! Tout se met à brûler… La petite dame pendue au téléphone pour prévenir les pompiers a bien du travail ! Et si la raison principale de ses appels n’était pas vraiment ce que l’on croit ? Peinture sur bois, papiers de soie collés donnent à cette drôle d’histoire un tour profond aux teintes riches. Une comptine traditionnelle pleine d’entrain revue malicieusement par Élodie Nouhen.

Séances / séquences : Chez –

 

[ Album ] Au feu les pompiers - Cycle 1, Cycle 2, 1.5 out of 5 based on 10 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.