[ Album ] Contes de ma mère l’Oye – Cycle 3, Collège

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
3.7/5 (3 votes)

de ma mère l’Oye

Auteur : Charles Perrault & Gustave Doré

Genre : contes

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : , , , , , ,

Avis : L’ouvrage original des « Contes de ma mère l’Oye » de Charles Perrault illustré par Gustave Doré comprend quarante-deux illustrations pour neuf contes ; ils sont parus en 1862. On a la reprise de l’intégralité du contenu avec toutefois un ordre de présentation légèrement différent.

Rappelons que les contes présents ont pour titre : Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, La Belle au bois dormant, Peau-d’Âne, Le Chat botté, Riquet à la Houppe, le Petit Poucet, Cendrillon et Les Fées.

Charles Perrault les a tous fait suivre d’une moralité. Celle de Peau-d’Âne n’est guère intéressante, aussi celle-ci n’est pas reprise ici. On pourra en juger de soi-même :
« Le conte de Peau d’Âne est difficile à croire : Mais tant que dans le monde on aura des enfants, Des mères et des mères-grands, On en gardera la mémoire ».

Pour Le Chat botté, on a même deux moralités :
« Quelque grand soit l’avantage De jouir d’un riche héritage Venant à nous de père en fils, Aux jeunes gens pour l’ordinaire, L’industrie et le savoir-faire Valent mieux que des biens acquis. »
« Si le fils d’un meunier, avec tant de vitesse, Gagne le cœur d’une princesse, Et s’en fait regarder avec des yeux mourants, C’est que l’habit, la mine et la jeunesse, Pour inspirer de la tendresse, N’en sont pas des moyens toujours indifférents. »
Les fées est un récit moins connu, comme le précédent il a également deux moralités :
« L’honnêteté coûte des soins, Et veut un peu de complaisance, Mais tôt ou tard elle a sa récompense, Et souvent dans le temps qu’on y pense le moins. »

« Les diamants et les pistoles, Peuvent beaucoup sur les esprits ; Cependant les douces paroles Ont encor plus de force et sont d’un plus grand prix. »

Alors que la bonne fille est récompensée, la fée dit à sa méchante sœur :

« Vous n’êtes guère honnête, reprit la fée, sans se mettre en colère. Eh bien ! puisque vous êtes si peu obligeante, je vous donne pour don qu’à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou un serpent ou un crapaud. »

On ne résistera pas au plaisir de citer cet extrait du Chat botté, dont le sens général est resté dans les mémoires de tous les lecteurs de ce conte :

« – On m’a assuré encore, dit le Chat, mais je ne saurais le croire, que vous aviez aussi le pouvoir de prendre la forme des plus petits Animaux, par exemple, de vous changer en un Rat, en une Souris ; je vous avoue que je tiens cela tout à fait impossible.
– Impossible ? reprit l’Ogre, vous allez voir ».
Et en même temps il se changea en une souris, qui se mit à courir sur le plancher. (laissez votre avis dans les commentaires)

Séances / séquences : Chez –

 

[ Album ] Contes de ma mère l’Oye - Cycle 3, Collège, 3.7 out of 5 based on 3 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Contes de ma mère l’Oye. Charles Perrault et Gustave Doré. L’École des loisirs, 2019.

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.