[ Album ] La véritable histoire de Zarafa : la première girafe de France – Cycle 3

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
4.6/5 (10 votes)


La véritable histoire de Zarafa : la première de

Auteur : Dianne Hofmeyr & Jane Ray

Genre :

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : Égypte, Soudan, France, , , , Méditerranée, Nil, Rhône, , , , girafe,

Avis : « La véritable histoire de Zarafa » reprend un sujet déjà traité en roman historique soit pour les jeunes, soit pour les adultes et dans des livres d’historiens. En 2013 était sorti le livre « La girafe du roi: la véritable histoire de Zarafa » chez Oskar, un très bon ouvrage pour les 10-15 ans qui souffre du même défaut que « La véritable histoire de Zarafa », à savoir prendre les enfants pour des naïfs avec un titre pareil.

Soit on est dans le documentaire et ces titres se justifient, soit on est dans la fiction. C’est le dernier cas pour ces deux titres, on s’y permet une dose de romantisme et l’invention de personnages n’ayant jamais existé, un tel choix de titre relève presque de l’escroquerie. Les auteurs ici n’en sont pas responsables, eux qui avaient intitulé leur ouvrage « Zeraffa Giraffa ». Cela ne peut que se retourner vers l’éditeur, car les adultes prescripteurs sauront à l’avenir qu’avec ce dernier, on ne sait pas si on a affaire à un documentaire ou à une fiction.

De fait le récit est un peu romancé.
D’ailleurs les relations privilégiées qu’entretient la petite-fille du roi Marie-Thérèse relèvent de la pure invention tout comme l’existence du jeune garçon Atir qui accompagne la girafe depuis le Soudan jusqu’à Paris. L’originalité ici est d’utiliser l’album.

De plus cette Marie-Thérèse ne s’est jamais appelée ainsi ni en France (où elle passe son enfance), ni en Italie (où elle est régente du duché de Parme et de Plaisance). Elle est connue comme la princesse Louise d’Artois (ses deuxième et troisième prénoms étant Marie et Thérèse, et même pas Marie-Thérèse), c’est la fille du duc de Berry assassiné en 1820 et de Caroline la duchesse de Berry et la sœur du comte de Chambord.

Se dégage du point de vue historique deux autres points discutables dans la partie du récit. Le premier est que le palais du pacha d’Égypte Méhémet-Ali est présenté comme sur le Nil en amont de Khartoum. Méhémet Ali avait reçu en fait cet animal en cadeau de Mouker Bey, gouverneur du Sennaar, une cité du Soudan. Le second est que les auteurs anglo-saxons ignorent complètement qu’aujourd’hui on peut voir l’animal naturalisé au muséum de La Rochelle.

Bref en matière de connaissances historiques et géographiques, l’auteur n’a guère brillé par sa compréhension de diverses données. Ceci permet une activité non prévue au programme, le jeu de « Cherchez l’erreur ».

Cet ouvrage est pourtant rempli de qualités : texte très accessible, d’une longueur modeste (jamais plus de 50 mots par double-page) et des illustrations utilisant une succession de double-page alternée avec une part d’une page, des décors pas trop fouillés pour ne pas faire perdre le sens de l’image.

On peut juger très remarquable les double-pages vers la fin du livre (et oui la numérotation des pages n’est pas un luxe!) où l’on voit comment la girafe dite de Charles X inspira en 1827 et même un peu après, la mode et les artistes: coiffure de dames à la girafe, canne de monsieur à la girafe, pichet de vin à la girafe, médaillon à la girafe, vêtements à la girafe … (laissez votre avis dans les commentaires)

Résumé :

Séances / séquences : Chez –

 

[ Album ] La véritable histoire de Zarafa : la première girafe de France - Cycle 3, 4.6 out of 5 based on 10 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.