[ Album ] Les métiers : Méli-Mélo – Cycle 1, Cycle 2, Cycle 3

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
1.3/5 (3 votes)


Méli-Mélo : les

Auteur : Corinne Lemerle

Genre :

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : métiers, fantastque, mot imaginaire

Avis : Au départ l’idée est excellente, à l’arrivée le résultat est décevant à cause d’un seul choix non pertinent à savoir le fait de ne pas découper systématiquement les mots en syllabe. Ceci quitte à mettre deux syllabes ensemble, le but n’est pas de diviser le mot en un nombre de syllabes égal ou presque égal, on ne fait pas des mathématiques mais de la poésie.

Le principe est de découper à gauche le nom d’un métier en trois et à droite le dessin également en trois (au-dessus du nez, du nez à la ceinture, en-dessous de la ceinture, d’un personnage animal habillé dans le costume symbolique de la profession en question.

On a ainsi le cochon en cui-sin-ier, l’ourson en gar-agis-ste, la brebis en jar-din-ière … Et pour les quelques exemples où la division syllabique a été respectée la dan-seu-se devenue souris, le gen-dar-me représenté en cerf.

Le principe étant de manipuler les lamelles des douze animaux, on obtient la plupart du temps des choses imprononçables pour un petit Français. L’exemple donné au dos n’est déjà pas des plus facile à prononcer. Il s’agit de « cui-agi-se » alors qu’un découpage certes formel mais esthétiquement agréable aurait donné « cui-ragi-se ».

Dans le genre tordu, on a aussi « gen-mpi-ste » au lieu d’un « gen-pi-ste ». De plus avec des « i » appartenant soit au deuxième, soit au troisième volet on ajoute à l’invraisemblance des compositions, faisant côtoyer l’ensemble second « raî », « agi », « rmi », « mpi », et le groupe troisième « ier », « ière ». Sans compter les rencontres entre « che », « cte », et toute la série « ier », « ière », »ère ». L’enseignant de CP qui se décarcasse avec les sons nasaux goûtera avec horreur le « po »-« mpi »-« er ».

L’intérêt principal de l’ouvrage réside dans l’idée de faire reprendre le principe par les élèves afin qu’avec un découpage syllabique, ils produisent des dessins originaux portant des noms prononçables avec à l’origine des noms de métiers comportant 3 ou 4 syllabes.

Il est évident qu’on mettra de côté « pêcheur », « facteur » (mais « factrice » pouvait marcher avec 3 syllabes) et le « pompier » de la division en trois bandes pour passer à des créations où il y aura deux bandes. Le personnage étant coupé en-dessous de la tête.

Cerise sur le gâteau, Corinne Lemerle a laissé pour chaque dessin d’un personnage d’origine, une des trois parties à colorier. En conclusion jusqu’à six ans l’ouvrage est génial, l’enfant ne créant que des dessins. Dès que l’enfant est entré dans l’univers de la lecture, il est absolument contre-productif, le mettant dans l’incapacité de lire le nom des personnages qu’il vient de créer. (laissez votre avis dans les commentaires)

+ sur la liste « pour-rire »
+ sur la liste « pour-rever »

Résumé : Un livre de dessins et de coloriages pour compléter les images de 12 animaux, habillés différemment selon les métiers. Une fois les dessins complétés, on peut aussi jouer à recomposer des tas de métiers rigolos.

Séances / séquences : Chez –

 

[ Album ] Les métiers : Méli-Mélo - Cycle 1, Cycle 2, Cycle 3, 1.3 out of 5 based on 3 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.