[ Album ] Pas si âne que cela ! – Cycle 3

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
4.4/5 (11 votes)


Pas si que cela !

Auteur : Jean-Pier Delaume-Myard & Anne-Sophie Lanquetin

Genre :

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : âne, , héritage, , , décès,

Avis : « Pas si âne que cela ! » Jean-Pier Delaume-Myard va trouver une place de choix dans une bibliographie sur la présence de ce personnage dans les livres pour enfants. L’âne dans la littérature de jeunesse est très présent et aussi bien dans les fables que dans les romans, albums, comptines… Il y cumule les qualités d’intelligence, de bonté, de patience et d’endurance avec celles de stupidité, d’entêtement, de méchanceté, d’impétuosité, de paresse, de pauvreté, de laideur ou de lascivité.

La transformation d’un humain en âne est également présente dans la religion égyptienne avec Seth (le meurtrier d’Oisiris) et en littérature occidentale au moins depuis le IIe siècle avec « L’âne d’or » d’Apulée et lettres chinoises avec « L’Auberge des ânes » (un ouvrage publié au dixième siècle, dont les éditions Hong Fei viennent de faire une adaptation).

On note d’ailleurs qu’un livre de littérature de jeunesse récemment publié par Iona sous le titre du « Petit âne de Marie et la fuite en Égypte », sous la plume de Gunhild Sehlin, permet d’aborder un épisode de l’ »Ancien Testament ».

L’ouvrage « Pas si âne que cela ! », publié par Salvator, ouvre sur « Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse », une maxime dont on trouve trace chez Zoroastre vers 1 000 ans avant Jésus-Christ. Dans « L’Évangile » on trouve une formulation équivalente mais sous forme positive, à savoir « Donc, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux ». (Matthieu 7:12).

On est là face à un narrateur externe qui nous conte combien l’intendant Édouard est jaloux de l’amitié qu’une vieille comtesse, qu’il sert, porte à son âne. Au décès de celle-ci une close testamentaire prévoit que les biens de la noble dame seront en usufruit (le mot n’est pas donné) à l’intendant jusqu’au décès de l’âne.

Édouard, qui avait jusque-là maltraité (toutefois loin des yeux de la comtesse) notre âne, se retrouve dans une situation où il pourrait avoir intérêt à traiter avec douceur cet animal. Se mettra-t-il à faire attention au bonheur de l’âne, se découragera-t-il dans cette action, trouvera-t-il un moyen de se défaire de lui ? Comment réagira l’animal face aux évolutions du comportement à son égard de l’intendant ?

Anne-Sophie Lanquetin offre des illustrations en noir et blanc de taille conséquente, occupant environ un sixième du volume total du livre ; ces dernières aident l’enfant à mieux percevoir les sentiments qui habitant les personnages principaux.

La comtesse de Ségur dans « Mémoires d’un âne » met en scène un animal qui ne manque pas de malice parfois méchante et on pourra proposer en complément à la lecture de « Pas si âne que cela ! » des extraits de « Mémoires d’un âne ». Dans ce dernier ouvrage on est en présence de Cadichon, ceci nous fera penser que l’on pourrait donner un nom à l’âne mis en scène par Jean-Pier Delaume-Myard. Par ailleurs on essaiera de faire identifier les traits de caractère de ces deux ânes. (laissez votre avis dans les commentaires)

Résumé :

Séances / séquences : Chez –

[ Album ] Pas si âne que cela ! - Cycle 3, 4.4 out of 5 based on 11 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.