[ Album ] Premières histoires pour bien grandir – Cycle 3

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
3.9/5 (8 votes)

Premières histoires pour bien grandir

Auteur : Caroline Landman & Estelle Chandelier

Genre :

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : , philoophie, christianisme,

Avis : Voici six contes qui portent chacun un message propre. Ces textes ont été testé par l’auteure, une orthophoniste mais aussi philosophe.

Le premier récit « L’invité surprise » incite à ne pas se fier aux apparences, il se clôt par une parole de l' »Évangile de Matthieu » à savoir : « Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ». Avec la seconde histoire « L’ Énigme de l’œuf » la recommandation est que « La patience est la mère des vertus », ce conte se termine par une citation de l' »Évangile de Luc »: « Ce que Dieu a caché aux sages et aux savants, il l’a révélé aux tout-petits ».

Le troisième texte s’intitule « Le géant de la montagne qui dort » et est porté par la précaution d’arrêter les disputes. On relève là une phrase de l' »Évangile de Marc » : « Quand tu pries, si tu es fâché contre quelqu’un, pardonne-lui, afin que ton Père qui est dans les cieux te pardonne ». La fiction « Petit-Serein » préconise de ne plus jamais avoir peur et renvoie au psaume « Le Seigneur seul est ma lumière, ma délivrance et mon appui ».

L’avant-dernier récit a pour titre « Une vie d’arbre » et est destiné à porter la maxime « C’est beau de grandir », on a un renvoi au « Qohéleth » (plus connu sous le nom d' »Ecclésiaste »). De ce livre, dont le contenu est de faire découvrir comment tirer parti de la vie, est ici mis en exergue la phrase : « Il y a un temps pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel ». Enfin le dernier texte « Dans le jardin de l’arbre » a pour que « La liberté, c’est pas n’importe quoi ». Il s’inspire de l' »Épitre aux Corinthiens » qui déclare « Tout m’est permis, mais tout ne me convient pas ».

L’ensemble de ces textes renvoient à un imaginaire de conte puisque les animaux et les végétaux sont souvent dotés de la faculté de la parole, une morale est explicitée au début de chaque récit (juste derrière le titre). Toutefois on pourrait demander aux enfants s’ils ne peuvent pas en dégager une autre en s’appuyant sur la notation préalable de morales de fables de La Fontaine ou de Florian et de proverbes. Ainsi le proverbe français Avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout pourrait servir de leçon à un des contes proposés par Caroline Landman. Le graphisme d’ Estelle Chandelier renvoie quelque peu au physique de marionnettes en bois, les décors sobres n’en sont que plus significatifs. L’ouvrage « Premières histoires pour bien grandir » de Caroline Landman et Estelle Chandelier est paru chez Salvator en 2016 et compte 67 pages. (laissez votre avis dans les commentaires)

+ sur la liste « debat-reflexion »

Résumé :

Séances / séquences : Chez –

 

[ Album ] Premières histoires pour bien grandir - Cycle 3, 3.9 out of 5 based on 8 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.