[ BD ] La Balade de Yaya – Cycle 2, Cycle 3, + Collège

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
4.9/5 (17 votes)


La Balade de Yaya, Tome 7 : Le piège

Auteur : Jean-Marie Omont & Golo Zhao

Genre : aventures, roman d’apprentissage

Proposé par : Adam Craponne

Thèmes abordés : , Shanghai, Hong-Kong, , vagabondage, exploitation enfants

Avis : Voilà l’avant-dernière d’une série qui compte huit épisodes. Ses albums ont eu un très grand succès auprès des écoliers et lycéens et les prix décernés par ce genre de jurés les ont plébiscités assez souvent.

Partie de Shanghai au moment de l’année 1937 où cette métropole cosmopolite est attaquée par le Japon, l’héroïne Yaya âgée d’environ six ans approche enfin, dans ce volume sept de Hong-Kong. Colonie britannique, celle-ci est en dehors du conflit ; Yaya compte y retrouver ses parents dont elle a été séparée du fait à l’origine de sa désobéissance.

Depuis le tome six, elle est partiellement amnésique et fait confiance à Zhou qui l’a sauvée d’une attaque des loups. Toutefois ce cochon de Zhu (« zhu » signifie « porc » en chinois) ne pense qu’à tirer une rançon d’elle dès qu’il aura retrouvé ses parents. Il s’avère que ces derniers ne sont jamais arrivés à Hong-Kong par le bateau prévu.

C’est donc le voyage retour vers Shanghai que Yaya va effectuer mais cette fois-ci en paquebot alors qu’à l’aller elle avait pris toutes sortes de véhicules terrestres plus ou moins rapides. Le petit compagnon de Yaya (un vagabond des rues dont la personnalité est un hommage à San Mao, le « Tintin » chinois) après avoir cru Yaya tuée par les soldats japonais sait maintenant qu’elle est vivante, mais quand et comment va-t-il la rattraper afin de la faire échapper des mains de Zhu ?

Il est à noter que la guerre est suggérée mais qu’aucun massacre n’est mis en scène, ceci afin de ne pas choquer le plus jeune lectorat de cette série.

Dans un format à l’italienne, avec un style qui rappelle celui des mangas japonais, avec en plus des couleurs faites avec des encres lumineuses proches de celles employées par Vink dans ses séries « Le Moine fou » et « Les voyages de He Pao », cette série fait entrer les jeunes tant dans l’univers de l’Extrême-Orient (juste après l’année où se déroule l’action de « Tintin et le lotus bleu ») et dans les techniques de la BD.

Une exploitation pédagogique réalisée avec des élèves de CE1 en 2012-2013 est consultable ici. Il s’agit d’un travail autour des onomatopées très nombreuses sur l’ensemble de la série et d’un alphabet qui met en valeur personnages et objets importants de la série.

(laissez votre avis dans les commentaires)

+ sur la liste « en série »

Résumé : Zhu a sauvé Yaya d’une attaque des loups dans la forêt. Yaya, qui n’a toujours pas retrouvé la mémoire, ne reconnaît pas le monstre, le prend pour un bon samaritain et le suit jusqu’à Hong Kong où il lui a promis de la ramener à ses parents. Pendant ce temps, Tuduo tient sa promesse, et se rend lui aussi à Hong Kong pour y annoncer la mort de Yaya à ses parents.

Séances / séquences : Chez Ecole Pagnol (CE1) – Ecole Pagnol (Onomatopées)

 

[ BD ] La Balade de Yaya - Cycle 2, Cycle 3, + Collège, 4.9 out of 5 based on 17 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Le lien mis, est la présentation d’un travail réalisé avec des CE 1, en septembre-octobre,

    voir http://ec-pagnol-85.ac-nantes.fr/ à CP-CE 1.

    Il y avait d’ailleurs un second lien donné non mis http://ec-pagnol-85.ac-nantes.fr/articles.php?lng=fr&pg=166&mnu_modecol=W. Il s’agit d’un travail autour des onomatopées qui demande de faire relever dans d’autres BD les onomatopées présentes pour les comparer avec celles de la série « Yaya ».

    Il est évident qu’au cycle 2 ce n’est qu’au CE 1 que cette BD peut être abordée.

    Si les thèmes sont complexes, ils sont très bien amenés comme je l’ai écrit. J’ai mis ici, de plus des dimensions culturelles pour vous, et si chers lecteurs vous n’avez pas de connaissances de la culture chinoise je vous parle parfois de choses que vous ne connaissez pas. D’où cette impression que si c’est vraiment si riche et inconnu pour vous, ce sera difficile pour les jeunes.

    Les deux premiers tomes ont été lus ensemble en classe. Les tomes 3,4,5 et 6 ont été mis à disposition et tous les élèves ont choisi de les emprunter.

    Vous vous douterez que dans ce CP-CE 1 il n’y avait pas d’élèves ne maîtrisant pas le déchiffrage. Comme pratiquement toutes les BD, on a les mots écrits entièrement en majuscules d’imprimerie. Cela a entraîné des difficultés de lecture qui se sont traduites par une certaine lenteur inhabituelle au départ, au fur et à mesure que nous avancions dans le livre le rythme de lecture s’est accéléré.

    Adam Craponne

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.