[ Roman ] Le hollandais sans peine – Cycle 3

FavoriteLoadingAjouter aux favoris
VN:F [1.9.22_1171]
4.0/5 (73 votes)


Le hollandais sans peine

Auteur : Marie-Aude Murail

Genre : humour

Proposé par : supaso

Thèmes abordés :

Avis : Se lit très bien, très drôle, et donne envie d’inventer une langue étrangère secrète. Il y a vite beaucoup de petits « Charles » dans la classe pour parler hollandais! (laissez votre avis dans les commentaires)

Résumé : (Ministère) Pour que Jean-Charles apprenne l’allemand, ses parents l’emmènent en vacances en Allemagne, dans un camping. Jean-Charles se lie effectivement avec un garçon de son âge. Comme aucun ne
parle la langue de l’autre, ils en inventent une autre, que Jean-Charles fait passer pour du hollandais auprès de ses parents.
Ce roman d’humour repose sur un type de structure très théâtral ; d’ailleurs, il pourrait être adapté par les enfants sous forme de spectacle. Mais, au-delà de l’humour, c’est véritablement une
initiation à la linguistique, car les jeunes héros inventent d’abord un
lexique, puis une syntaxe. Il est donc facile de faire reconstituer par les élèves une méthode de hollandais, de la compléter ensuite, voire d’inventer une autre langue.

Séances / séquences : Rallye lecture en ligne – Ac de Clermont – Chez lOu jO (rallye lecture)- RALLYE LECTUREEcole Donazaharre

 

[ Roman ] Le hollandais sans peine - Cycle 3, 4.0 out of 5 based on 73 ratings
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Je suis étonnée que la note soit si « basse ». je me suis éclatée à lire ce bouquin et il a un grand succès en lecture offerte.

  2. Je suis assez d’accord avec toi. Je pense que la note si « basse » est due au fait que l’on nous en a un peu trop rabaché les oreilles. Du coup, désamour. 🙂

    Ensuite, j’ai moi même mis seulement 3 étoiles car il est sympathique mais je lui trouve beaucoup de faiblesses.

    Après, presque 3 n’est pas une mauvaise note, mais il y a encore beaucoup de livres peu voté qui ont eu des très bonnes notes, mais lorsque plus d’avis seront partagés, je pense que certains 5 devraient vite redescendre.

  3. J’avoue que je n’ai pas voté 5. C’est un chouette roman, sympa et facilement exploitable mais ce n’est pas non plus un « chef d’œuvre » ni un grand roman comme le sont certains autres déjà présents sur le site 😉

  4. J’ai proposé ce titre car (outre le fait que je le trouve très drôle), entre deux « grands romans » comme l’écrit lOu jO, j’aime bien proposer une lecture un peu plus légère, pour aérer les neurones si vous me permettez l’expression! Car la lecture/littérature doit rester un plaisir.

    Et puis pensons à nos élèves en difficulté, à nos dyslexiques, qui eux ne s’éclatent pas toujours quand le « chef d’oeuvre » ou pavé de 100 pages arrive…

  5. Alors là je t’arrête. Chef d’œuvre et pavé sont des concepts différents … Et un chef d’œuvre est généralement source de plaisir contrairement à ce que tu laisses entendre 😉
    Il n’y a pas d’un côté des trucs chiants qu’on fait lire parce qu’on pense que c’est de la qualité et puis des trucs légers pour le plaisir. Je pense qu’on peut facilement avoir les deux et concilier plaisir et qualité.

    Et pour en revenir au roman proposé, je ne pense pas qu’il faille le réserver seulement aux élèves en difficulté ou dyslexiques 🙄 C’est un roman que j’ai déjà exploité plusieurs fois en classe entière.
    Mais d’un point de vue purement littéraire je continue à penser qu’il ne mérite pas vraiment un 5 étoiles (j’ai voté 4 😉 )

    • Houlaï! 😉
      Non,non, ce n’est pas ce que je voulais dire!
      Je voulais seulement évoqué la longueur de certains livres. Pour quelques élèves, en difficulté ou non, (et j’ai l’impression qu’il y en a de plus en plus…), lire n’est pas un plaisir. Je disais qu’au milieu d’autres livres plus complexes (pour eux) et peut-être ennuyeux (pour eux), et bien lire « Le hollandais sans peine » pouvait s’avérer comme une récréation littéraire!
      Je ne voulais pas dire que ce livre est réservé aux enfants dys. mais qu’il faut penser à eux quand, par exemple, Jack London ou George Sand etc… débarquent sur leur bureau! Un petit livre, en fin de cycle 3, de temps en temps, ça fait du bien à TOUS!
      Enfin, ce que l’on va considérer comme chef d’oeuvre est également subjectif et on peut se planter aussi sur le choix d’un livre..! Perso, j’ai déjà lu des soi-disant « chef d’oeuvre »…et ça ne m’a pas plu!

      • Alors côté chef d’œuvre, je me suis souvent cassée les dents sur des livres adultes que j’ai trouvé franchement horribles à lire. Mais côté littérature jeunesse, les références devenues des « classiques » sont quand même généralement de bonnes références.
        Et c’est vrai que pour les élèves en difficulté de déchiffrage, la lecture est rarement un plaisir. C’est pourquoi j’aime l’idée qu’on maintienne des lectures offertes jusqu’en CM2 dans nos classes pour permettre à tous d’accéder à des œuvres plus complexes que certains ne pourraient pas lire seuls.
        En bref, je crois qu’on est assez d’accord 😉

        • Oui, tout à fait!
          Côté chef d’oeuvre/classique, ce qui m’a déplu récemment en littérature jeunesse, c’est « Lullaby » de Le Clézio… Pfiou!! 😯
          Voilà un roman que je ne proposerai pas à ma classe… (peut-être ai-je tort, bien sûr).
          Mais bon, j’arrête là, le site est dédié aux bouquins extras et pas l’inverse! 😀

  6. C’est chouette, il y a du débat.

    Personnellement, je n’ai jamais pensé à faire lire du Sand à mes élèves… 😉
    En revanche, je suis d’accord avec So sur le fait de ne pas choisir des livres trop complexes. Mais je ne choisirai pas spécialement le hollandais sans peine pour autant.

    j’ai gardé un souvenir affreux de la lecture entre 12 et 17 ans, tout ça parce que l’on m’avait fait lire Le Cid et Lorenzaccio à 12 ans…, mais ça c’est pour le collège.

    Il y a tellement de livres très bien écrit et pourtant très accessibles pour les cycle 3, qu’il est dommage de s’en priver.

  7. Pas si facile que ça, « Le hollandais sans peine » !

    Mes CE2 de ZEP d’il y a 2 ou 3 ans ont eu beaucoup de mal à comprendre l’intrigue… je trouve qu’il y a beaucoup d’implicite et que le livre a tout pour devenir un classique !

    Si je le compare à un livre comme « dico dingo », par exemple, où il n’y a aucune construction, où on se contente de remplacer un mot par un autre sans aucune justification, et où le ressort comique est très pauvre…

Partagez votre avis...

monecole.fr participe au programme partenaires d'Amazon Europe S.A.R.L, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.