[Art visuel] la fête des mères et la fête des pères – cycle 3

 

Un cadre flottant (ou mobile puisque réversible) en bambou pour une poésie à écrire en atelier, voici le petit cadeau de la fête des mères et des pères pour cette année. C’est l’occasion pour les élèves de cycle 3 de travailler sur les noeuds marin, ils pourront s’en resservir pour leur cabanes, ils adorent !

Le matériel nécessaire :

  • Des bambous (à trouver dans votre magasin de jardinage, vendu en tant que tuteur)
  • Du papier dessin et la peinture qui va avec (ici c’est de l’encre gel, c’est « le matériel scolaire » qui fait cette peinture qui s’étale sans trop se mélanger et qui sèche instantanément sans gondoler le papier)
  • De la ficelle assez fine qui ne s’effrite pas trop (ici c’est de la ficelle de chanvre autour de fil de fer).
  • De la minutie.

Ce qu’il faut faire – LE POEME :

  • Réalisation du poème. Les élèves choisissent des formules parmi les suivantes (avec toi, pour toi, sans toi, près de toi, grâce à toi, contre toi, à coté de toi, à travers toi, auprès de toi, loin de toi…). Puis ils laissent parler leur imagination et leurs sentiments. Après réflexion, les élèves essaient de mettre en page, au propre, afin de voir au mieux comment centrer, quel espace faire etc. Pour cela, il utilisent un modèle à même échelle que leur future carte, ICI.
  • Sur une feuille à dessin, peindre avec de l’encre ou de la peinture très claire un fond, mélange de deux couleurs. Puis découper un carré de 12cm de côté à l’intérieur (faire la peinture des deux côtés si l’on souhaite utiliser le cadre en tant que mobile).
  • Découper le carré ainsi tracé avec les jolis ciseaux crantés des maternelles puis faire 4 trous à la perforatrice pour suspendre le poème à l’intérieur du cadre.

Ce qu’il faut faire – LE CADRE :

  • Découper des morceaux d’environ 20 cm de bambou. Il n’est pas nécessaire des les couper au cm près.
  • Nouer les bambous entre eux :
    • Sur une tige de bambou, faire un noeud de cabestan (appelé aussi noeud de batelier).
    • Sur la tige de bambou qui va venir se poser à angle droit sur la première, relier les deux avec un noeud de brêlage.
  • Accrocher le poème à l’intérieur. C’est difficile à expliquer mais simple à faire. Regarder la photo verso pour bien comprendre :

11 thoughts on “[Art visuel] la fête des mères et la fête des pères – cycle 3

  1. theoboulo says:

    C’est très original! Sur le coup, je pensais que le tronc en bois était compris 🙄 Ca aurait pu mais bon ça demande une petite virée en forêt avec les tronçonneuses 😆

  2. Aérandra says:

    Super idée, nous revenons juste d’une classe de mer! Grace à toi je sais ce que je vais faire pour la fête des pères.

    SI ça peut te rassurer, Theoboulo, moi aussi je pensais que la plaque de bois était comprise dans la production finale. 😉

  3. laucanhel says:

    C’est vraiment très joli !!! Mais dis-moi, c’est toi qui coupes tous les bouts de bambou, ou tu laisses les élèves manipuler la scie ?

  4. Des bambous à couper chez belle-maman + une chouette idée chez toi = mon cadeau de fête des mères tout trouvé! Merci pour le partage!
    J’ai juste une question au sujet de la ficelle: elle est vendue rigidifiée ou ce sont les élèves qui l’ont entourée sur le fil de fer? Merci de ton aide!

Laissez une petite trace de votre passage...