Ecrire une poésie pour la fête des mères – cycle 3

 NOUVEAU : Nouvelle poésie pour une nouvelle fête des mères (ou des pères).

poeme fete des meresInventer une poésie pour la fête des mères, l’idée est évidente. Je vous propose simplement ici un petit poème  avec une trame assez simple et plutôt sympa pour lancer les élèves dans l’écriture. 

L‘idée, c’est aussi d’en avoir plusieurs sous la main (histoire de ne pas faire le même chaque année), alors si vous avez en stock d’autres poèmes avec une trame répétitive qui pourraient fonctionner pour la fête des pères ou la fête des mères, n’hésitez pas à me les envoyer, je les mettrai en forme et les ajouterai ici.

Bonne fête à toutes les mamans.

 

11 thoughts on “Ecrire une poésie pour la fête des mères – cycle 3

  1. Fantomette34 says:

    Merci encore, Orphys ! Je viens d’imprimer ton modèle, et nous nous y mettrons dès aujourd’hui ! Comme toujours tes idées sont géniales !

    • orphys says:

      Tant mieux, merci à toi.
      Fait aujourd’hui également, et les élèves ont trouvé de jolies choses. (mieux que le texte de base).
      Je n’ai pas précisé, mais datant un peu, la poésie ne sert que de modèle au niveau de la structure, pas des idées.

  2. Fantomette34 says:

    Oui, effectivement les enfants ont bien vu que le texte n’était pas récent, et leur production est elle aussi plus poétique que le texte fourni, mais au moins ils avaient une trame et je suis satisfaite du résultat.
    Le principal étant leur motivation !

  3. Scotchée says:

    Salut !
    Je cherchais une poésie par trop niaise pour faire apprendre à mes CM, mais en fait, je vais leur faire créer, ce sera mieux, merci beaucoup pour l’idée !

    J’avais trouvé une autre poésie à structure répétitive, qui pourrait peut-être être imitée en demandant un travail sur les champs lexicaux et/ou termes génériques. Ici on retrouve les fleurs, les tissus et pierres précieux… Ou bien partir sur les 5 sens et ce qu’évoque une maman (les odeurs de fleurs, de fruits..).. Ou bien faire une strophe par saison, avec des matières / objets / odeurs caractéristiques..
    Bref. Je réfléchis tout en écrivant ! ^^

    C’est le texte de Gamarra : Je te souhaite…
    Je te souhaite un jour de velours,
    d’iris, de lis et de pervenches,
    un jour de feuilles et de branches,
    un jour et puis un autre jour,

    un jour de blés, un jour de vignes,
    un jour de figues, de muscats,
    un jour de raisins délicats,
    un jour de colombes, de cygnes.

    Je te souhaite un jour de diamant,
    de saphir et de porcelaine,
    un jour de lilas et de laine,
    un jour de soie, ô ma maman

    et puis un autre jour encore,
    léger, léger, un autre jour
    jusqu’à la fin de mon amour,
    une aurore et puis une aurore,
    car mon amour pour toi, ma mère,
    ne pourra se finir jamais
    comme le frisson des ramées
    comme le ciel, comme la mer…
    Pierre GAMARRA (1919 – …)

  4. sisoua says:

    Merci à toi et à Scotchée pour le défrichage poétique, une piste pour travailler sur les adeverbes, d’après une chanson de Leprest ou Anne Sylvestre, un peu triste …
    Sarment
    Je reviens chanter doucement
    Sans bruit, sans applaudissements
    Dans ton oreille doucement
    Maman
    Juste dix mots, juste un moment
    Ma mirabelle au bois dormant
    Je sais que tu dors pas vraiment
    Maman

    Là-bas, au pays des sarments
    On va toujours docilement
    De mariage en enterrement
    Maman
    On mange toujours goulûment
    L’olive noire et le piment
    Sur des tartines de froment
    Maman

    Ici, même le vent nous ment
    C’est tout requin, tout caïman
    C’est tout en toc, c’est tout ciment
    Maman
    Je veux pas te faire du tourment
    Mais dis-moi pour qui ou comment
    On se fait un tel châtiment
    Maman

    Je reviens chanter doucement
    Sans bravos et sans boniments
    Dans ton oreille doucement
    Maman
    Paisiblement, furtivement
    Ma mémoire comme un aimant
    Remonte ta source en ramant
    Maman

    Que la terre jalousement
    Garde tes larmes et tes serments
    Le nom de ton plus bel amant
    Maman
    Sous tes yeux clos brûle un diamant
    Je suis sûre que le firmament
    T’a couchée sur son testament
    Maman

  5. sisoua says:

    On peut aussi travailler les adverbes… plutôt que les adeverbes !!!!
    Connais- tu ce dictionnaire de rimes (http://www.barbery.net/lebarbery/index.htm#) que j’utilise souvent avec mes élèves en création poétique : on peut fixer 2 contraintes mot terminant par « mant » et de 3 syllabes par exemple. J’aime beaucoup aussi la fonction « barberyser » qui permet de jouer sur les mots.

Laissez une petite trace de votre passage...